Pierre-Emerick Aubameyang boit le jus d’orange Marocains

International gabonais depuis 2009 Pierre-Emerick Aubameyang ne connaitra pas la joie de jouer la Coupe du Monde en Russie après la défaite (0-3) face au Maroc du 7 octobre 2017 sur fond de jus d’orange suspect.

Pas la peine de chercher le Gabon dans les chapeau du tirage de la Coupe du Monde 2018 en Russie, ce sont bien le Maroc et la Côte d’Ivoire qui sont en position de ballotage favorable dans le "Groupe C" zone Afrique du troisième tour de qualification au Mondial 2018. Les deux équipes s’affronteront le 6 novembre 2017 pour se départager lors du dernier match des qualifications alors que le Gabon accueillera le Mali pour un match sans enjeu.

Nous profitons de l’occasion pour effectuer un petit focus sur la star de l’équipe du Gabon.

Pierre-Emerick Aubameyang, était venu pour faire oublier Robert Lewandowski à Dortmund. En trois saisons et demi, il a réussi son pari et monte encore le curseur. jusqu’où ?
Le partenaire de jeu d’Ousmane Dembélé est une idole du mur jaune. Au Signal Iduna Park, nouveau nom bien moins sexy mais beaucoup plus rentable du Wetfalstadion, Pierre-Emerick Aubameyang affole les fans et les compteurs depuis trois saisons et demi maintenant. Ce n’était pas gagné, puisque son transfert au Borussia était programmé pour prendre la succession de Robert Lewandowski en personne.

Trois ans après donc, il rivalise avec le Polonais, à bonne distance, de la Rühr à la Bavière, à coup de déclarations en forme de défis. Dès l’entame du championnat, il a ainsi mis en garde la star du Bayern : « Je me sens très bien. Je suis prêt à rivaliser avec Robert pour le titre de meilleur buteur de la Bundesliga cette saison. » PEA s’était adressé quelques jours aux fans des jaune et noir : « je veux atteindre la barre des 50 buts toutes compétitions confondues cette saison avec le BVB. » À 27 ans, l’ancien pensionnaire de Milanello (c’est à l’AC Milan qu’il a fait sa formation) se trouve dans la force de l’âge et confirme chaque saison l’idée d’une montée en puissance. Dans la hiérarchie des meilleurs attaquants aussi, forcément. On dit de Pierre-Emerick Aubameyang que Zinédine Zidane aimerait le recruter au Real. Lui en rêve. L’idée aurait pu faire naître quelques moqueries il y a deux saisons encore. Elle ne fait plus rire personne, surtout à Dortmund. Entre l’ancien de Sainté et le Borussia, c’est un vrai conte de fées.

Dès son arrivée, Pierre-Emerick Aubameyang avait su mettre les formes : un triplé dès son premier match contre Augsbourg (4-0) pour sa toute première apparition rition avec le Borussia. En un match, il rejoint Gerd Müller (en 1970 et 1973 avec le Bayern) et Klaus Allofs (en 1978 avec le Fortuna Düsseldorf), les deux seuls à avoir marqué trois fois en ouverture de la Bundesliga. Longtemps, il fut étiqueté comme l’un des joueurs les plus rapides de l’Ouest avec une pointe de vitesse à 38 km/h. Mais là aussi, c’est de l’histoire ancienne. Il est l’arme offensive numéro un de Tuchel, le jeu du Borussia tourne autour de ses qualités que Giovane Elber, légende des 9 en Bundesliga, a récemment résumé comme ceci : « Aubame incarne le foot moderne. Un attaquant doit être rapide pour bien se replacer en phase défensive. Et lui est très endurant. Je ne lui vois pas de lacune. » Tuchel, son coach, non plus : « Heureusement pour nous qu’il est là. Quand il est en pleine forme, il est irremplaçable. » Aubameyang est sous contrat jusqu’en 2020, mais quelque chose nous dit qu’il va falloir y songer pourtant. D’ici l’été prochain, par exemple.

A propos de l'auteur Magali Nis

Magalie Nis, spécialisée dans le web-marketing, a édité de nombreux articles de sport, de mode féminine et masculine depuis 2012. Elle travaille également dans le milieu du Luxe depuis plus de 15 ans et gère dans le même temps la publicité du site Euro2foot.

Suivez moi sur :